Belle prise

Publié le par ES

A l'étang Rischlach, les pêches sociétaires n'ont pas lieu uniquement le dimanche. Il est également possible de pratiquer ce loisir tous les mardis soir en belle saison (mai à septembre). Nous avons déjà relaté dans des articles précédents les différentes sortes de poissons pris dans cet étang et une fois de plus une nouvelle belle prise a été enregistré un mardi soir par notre ami Patrick Euvrard. Quelle ne fut sa surprise lorsqu'il a vu au bout de sa ligne un beau brochet. Après quelques efforts il fut récompensé en posant pour la photo souvenir.

 

 

 

Patrick avec sa prise en août 2014

Patrick avec sa prise en août 2014

Brochet :  Le Brochet est un poisson carnivore des eaux lentes et stagnantes. Il chasse à l'affût dans la journée et se nourrit de poissons blancs (gardons, rotengle ...), mais aussi de têtards, tritons ... C'est le grand prédateur des eaux calmes, le plus souvent solitaire et attaché à un territoire.
C'est un poisson qui peut vivre jusqu'à 12-15 ans.
La maturité sexuelle apparaît vers deux ans. Le brochet se reproduit tôt dans la saison, en février-mars selon les régions, dans des endroits peu profonds et riches en végétation : les prairies inondées sont un lieu privilégié. Les oeufs adhérents sur les herbes aquatiques. Les alevins naissent 1 à 2 semaines plus tard et restent fixés à la végétation pendant quelques temps. Ils se nourrissent ensuite de zooplancton puis vers 5 à 7 cm, commencent à se nourrir de poissons de petite taille.

Jean-Marc avec son brochet de plus de 1 mètre

Jean-Marc avec son brochet de plus de 1 mètre

Déjà dans les annales :

- Un brochet de 110cm d'un poids supérieur à 10 kg a été pris par Albert Beyer un Dimanche matin lors d'une pêche carnassier

- Un brochet de plus de 1 m et d'un poids de 11 kg a été pris par notre vice président lors d'une pêche carnassier toujours dans l'étang Rischlach.

Publié dans 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J. 26/11/2014 12:54

Dans cette série, il faut toute même faire le constat que notre ami Patrick aurai pu fermé tous ses boutons

J.